Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER

Accueil  Haute-Saône (70) 
Guide des Sites Touristiques



 Agrandir le plan
 

Publicité


 
Publicité

Demeure et entrepôts Anthony
Arc-lès-Gray (70)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

Comptoirs vins et grains J.B. Anthony, au débouché du chemin de Vergy (route de Dampierre). Le bâtiment, construit en 1729 par Jean-Baptiste Anthony (1690-1760) pour servir, profitant de la navigation commerciale sur la Saône, de comptoir de grains et vins (3.600m2 de planchers), a marqué de différentes manières la vie d’Arc-lès-Gray : germe d’urbanisme de ce secteur de la commune et précurseur des grandes maisons de commerce qui s’établiront plus tard le long de la " chaussée d’Arc " et du quai Villeneuve (construit en 1822). Les Anthony sont de riches métalliers originaires de Vienne en Dauphiné. Ils rachètent la seigneurie de la Folie - soit la partie est de la commune d'Arc-lès-Gray délimitée par la Saône et les Ecoulottes - et s’installent durablement en Bourgogne-Franche-Comté. Jean-Baptiste Anthony afferme les forges de Seveux et Baignes. Il est à la tête à Arc-les-Gray du négoce de grains et vins. Ses deux fils, négociants comme lui, sont pourvus de la charge de secrétaire du roi au parlement de Besançon. On retrouve plusieurs membres de la descendance à la tête de forges importantes en Franche-Comté : La Branleure, Echalonge… ; ils sont maîtres de poste à Arc-lès-Gray, ils possèdent une partie du vignoble de Clos-Vougeot. La plupart des entrepôts établis le long du quai Villeneuve lors de sa création portent le nom d’Anthony. Le bâtiment est partagé le 26 vendémiaire an V en trois lots acquis respectivement par MM. Aimé Riche, François Coustet et Denis Degrand. C’est le 3ème lot, racheté en 1882 par Louis Rossignot, créateur de machines agricoles, qui passe en 1889 à Alphonse Dagot auteur de la " fonderie DAGOT". Celle-ci tournera jusqu’en 1973, travaillant pour les industries locales et le marché parisien, mais aussi pour l’Alstom à Belfort. La " Fonderie " désigne aujourd’hui le lieu - à partir duquel peu à peu s’est développée la fonderie DAGOT -.


Distinctions, labels :

Inscrit au titre des Monuments historiques

Demeure et entrepôts Anthony
5,7,9 rue de Verdun
70100 Arc-lès-Gray
Tel.: 03 84 64 86 07

Publicité

Accueil  Haute-Saône (70) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine : CONSULTER

Démarches - Tourisme - Patrimoine - Automobiles : CONSULTER