Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide Tourisme France - Retour à la page d'accueil
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine
Accueil  Puy-de-Dôme (63) 
Guide des Sites Touristiques
Publicité


Publicité
Église (doc. Nicole Lepron)a
Église
(doc. Nicole Lepron)


Publicité

Publicité

 

Église Notre-Dame-de-l'Assomption
Le Crest (63)

Informations pratiques, plan d'accès, tarifs, horaires

Ce qu'il faut savoir :

Historique
A l'origine l'église Notre Dame du Crest était une annexe de l'église paroissiale de Julhat, dédiée à Saint-Pierre, qui conserva jusqu'au 13ème siècle ses fonctions d'église-mère.
Au Crest, la vie religieuse se partageait d'une part entre la chapelle Sainte-Croix située dans le château, réservée au seigneur et à son entourage, et d'autre part l'église, destinée aux habitants du village. Desservie d'abord par une communauté de prêtres, elle devint, en 1259, suite à une requête de ceux-ci à l'évêque de Clermont, le siège d'un chapitre composé d'un doyen et de 16 chanoines. Au 16ème siècle le prieuré du Crest dépend de Saint Austremoine d'Issoire.
L'église de Julhat, en très mauvais état, petit à petit délaissée, fut interdite au culte en 1699.
L'église du Crest fut dévastée en 1793 et le maire de l'époque, Mr Brun, empêcha sa démolition en la rachetant pour la transformer en fabrique d'eau-de-vie. Il la restitua par la suite. « Puisse un tel acte lui avoir obtenu grâce devant le souverain juge » dit l'abbé Guélon.
La postérité, en tout cas, lui en est reconnaissante: L'église Notre Dame de l’Assomption fut classée monument historique le 7 février 1907!
Extérieur
Construite vers la fin du 12ème siècle, à l'ouest du village, à l'extérieur de l'enceinte, l'église Notre-Dame appartient au style de transition entre le roman et le gothique, qui se développe sur un siècle, de 1150 à 1250. Cela explique notamment son plan assez compact.
L'abside semi-circulaire, flanquée de deux absidioles se continue par la nef et les bas-côtés qui se resserrent légèrement vers l'ouest. Ces trois parties, de même longueur, sont recouvertes d'un toit unique. Peu pentu, il donne au bâtiment son aspect trapu et il est reçu sur une corniche droite reposant sur des modillons à copeaux, sans billettes, trait typique du style roman auvergnat.
Certains détails en revanche, comme des ogives ou la frise de palmettes du chevet particulièrement soigné relèvent des raffinements des débuts du gothique.
L'assise du chevet, partie la plus ancienne de l'édifice, se compose de pierres proches de l'arkose de Montpeyroux aux tonalités dorées. Quatre colonnes surmontées d'élégants chapiteaux lui servent de contreforts.
A l'origine, au nord, une porte faisait communiquer l'église avec le "Moutier" (siège du Chapitre) dont il ne reste aujourd'hui que grange, cours et dépendances.
Des modifications nombreuses ont eu lieu à partir du 15éme. Au18ème siècle, l'église comportait un grand et un petit clochers aujourd'hui disparus.
En 1869 un clocher a été construit sur la façade ouest (donatrice Marguerite Faure) et l’absidiole nord a été reconstruite.
Intérieur
Une nef uniforme de quatre travées bordées de bas-côtés sans transept.Une abside profonde, polygonale à l'intérieur, encadrée de deux absidioles: Au sud, la chapelle de Notre-Dame de Mont-Carmel, patronne du village. Au nord , la chapelle Sainte−Croix reconstruite après 1865.Les voûtes romanes (cul-de-four dans l'abside et les absidioles, voûtes d'arêtes sur les bas-côtés) cohabitent avec la voûte gothique construite sur ogives dans la nef.Le profil variable des ogives atteste de cette période "expérimentale" du gothique. De même pour les chapiteaux au répertoire assez éclectique: palmettes, acanthes, pommes de pin (symbole d'éternité), fleurons, masques où le crochet gothique tend à remplacer les ornements romans.Ces chapiteaux ont été repeints aux XIXème .
Mobilier
Diverses statues et objets sont inscrits à l'Inventaire des Monuments Historiques depuis 1973 Absidiole sud -Notre-Dame du Mont Carmel, (que l'on retrouve sur un vitrail et sur le grand tableau du 19ème accroché au mur sud ouest)
- Education de la Vierge.
- Vierge couronnée à l’Enfant.Vierge dite « de la Visitation ».
- Saint Michel terrassant le démon, Archange Gabriel Absidiole Nord
- Deux anges adorateurs
- Vierge à l’Enfant (dite de la Nativité) dans la niche Sainte Croix
- Saint Roch, protecteur contre la peste, Saint Austremoine, premier évêque de Clermont, Saint François de Sales Choeur -Saint Verny,patron des vignerons à l’entrée à droite Pilier nord:
- Bas relief du 18ème en bois peint représentant la Sainte Face
- Statue de la Vierge de la Visitation
Sur le mur sud, le ĄChrist de chaire“ une crucifixion datée du 19ème.
Vitraux
Vitraux du 19ème, signés Lucien Chatain maître-verrier à Clermont : Assomption, Archange Gabriel, Notre Dame du Mont Carmel Au dessus de l'entrée, Ascension signée Mailhot

1 photo pour Église Notre-Dame-de-l'Assomption

Église
Église
(doc. Nicole Lepron)
 

Publicité
Église Notre-Dame-de-l'Assomption
Place du Moutier
63450 Le Crest
Tel.: 04 73 39 37 14

Publicité
Booking.com

Accueil  Puy-de-Dôme (63) 
Guide des Démarches - Votre département - Guide des Hôpitaux et cliniques - Guide des Maternités - Guide Médicaments - Guide des Lycées
Guide Tourisme France - Guide Baignades - Guide Campings - Guide Automobiles Anciennes - Journées du Patrimoine